Editions du Contentieux


    Entre les éditions du Contentieux et Pascal Ulrich c’est une vieille mais belle histoire. Au départ, c’est une simple rencontre postale en juin 1994 qui se transforma très vite en amitié. Les éditions du Contentieux ont été créées en janvier 1994 et déjà, la publication d’août lui était consacrée. C’était « Salive Mauve », format 7 cm x 7,5 cm pour 2,80 FF. Un essai, dirons-nous, transformé en juin 1995 avec « Commissures », un recueil à deux mains, textes et dessins, Pascal et moi.

    A cette époque, Pascal commençait à dessiner sur les enveloppes qu’il adressait à ses destinataires et notre correspondance était d’au moins une lettre par semaine. Très vite, je me retrouvais avec une grande quantité de lettres décorées toutes plus belles les unes que les autres. C’est cette profusion colorée qui me donna l’idée de « Cher Robert ». Ce recueil contenant uniquement des reproductions de son merveilleux Art Postal fut publié en juillet 1999. Il était tout en couleurs et coûtait la « modique » somme de 50,00 FF mais les souscripteurs en eurent pour leur argent.

    L’année 2000 connut trois collaborations entre Pascal et moi, toujours textes et dessins avec « Psychose végétale », « Le Miracle » et « Fins de journées ». En 2002, le recueil de décembre fut exclusivement consacré à Pascal : « Galaxie de stéréologues » était composé d’une dizaine de dessins en noir et blanc réalisés au verso de ses lettres. Comme un Art Postal inversé.

    Les éditions du Contentieux cessèrent leurs activités en décembre 2004 et tout naturellement, je pensai à Pascal pour commettre le recueil d’Adieu. « L'issue existe dans le ventre étoilé d’un minuscule oiseau mort il y a très longtemps » sortit en décembre accompagné d’une épitaphe écrite par Pascal (Blues du contentieux au ciel).

    Les éditions du Contentieux reprirent en décembre 2011. Pascal était décédé depuis 2 ans et 10 mois. En novembre 2012, paru « Tout ce que la vie nous souffle » de Jacques Lucchesi. Sur la 1ère de couverture, on pouvait voir un dessin de Pascal et Jacques dédicaça son recueil à la mémoire du Strasbourgeois. Une réédition augmentée de « Cher Robert » vit le jour en avril 2013.

    En 2014, en hommage à Pascal, je décidai que les futurs recueils comporteraient tous au moins une illustration Ulrichienne inédite. En mai, fut créée l’association « BAKOU 98 » qui a depuis pour but de faire connaître l’œuvre artistique et poétique de Pascal. En juillet, je me lançai dans une nouvelle édition améliorée de « Cher Robert » et en octobre, je publiai le travail qui m’avait occupé pendant 10 mois : « Pascal Ulrich - Le rêveur lucide », la 1ère biographie consacré à l’homme, au poète et au graphiste.

    En mars 2015,  a été publié le « Journal en noir », 109 aphorismes inédits de Pascal.

« Derniers jets avant l’automne » consacré à ses poèmes écrits en 1992 a vu le jour en avril 2016.


    D’autres recueils dédiés à son œuvre poétique seront publiés en 2017 et 2018.



Robert ROMAN

 
***************************
 









Blues du Contentieux au ciel


Les enjeux sont brouillés

le diable le sait

mais le Contentieux

s’en va aux cieux

un rien fumeux

comme le diable sait

un rien nerveux

dans son tombeau nouveau

un rien perplexe

devant le silence

Jean qui rit

Jean qui pleure

un rien soucieux

de son catalogue de voix

qui tantôt hurlent

tantôt chuchotent

sous l’oreiller

des rires, des larmes

des interrogations

des cris, des doutes

des caresses et des châtiments.

C’est bien de vivre

c’est bien de  mourir.

Merci Robert

et pour le miel et pour le fiel

les rebonds

les retours en arrière

les vols planés

les accidents de la déroute

les pansements au cortex
et le chandail

lors des grands froids d’été

et les gros coups de chaud hivernaux

merci pour l’huile

et pour les cierges

merci pour les tremblements

dans le dedans du dedans.

 
 

Pascal Ulrich

 Strasbourg - décembre 2004



 
 
En attendant la création du blog du Contentieux, voici son catalogue :